Entrée atodinosy (atody, nosy)
Partie du discours nom
Traduction française La perle atodinosy appelée aussi parfois atodosy « oeuf de chèvre », est « quelque chose d'extraordinaire, d'irréel, de miraculeux ». C'est, d'après Renel « une grosse perle ovoïde de 3 à 4 cm de longueur, soit en verre transparent, soit en porcelaine opaque, le plus souvent bleue ou blanche, parfois jaune ». Actuellement, il est très rare de découvrir sur un marché de l'Imerina une perle atodinosy de ce type, du moins intacte. Les familles qui en possèdent les gardent depuis plusieurs générations. La collection en compte une de type ancien, ovoïde. Elle est malheureusement cassée à l'une de ses extrémités, mais cette cassure même, oblique, permet de voir la pâte de verre translucide, laiteuse, d'une teinte légèrement dorée lorsqu'on la regarde en transparence. Le trou d'enfilage est large, correspondant à un conduit rectiligne. De petits grains noirs en surface et des « bulles » dans la masse du verre apparaissent nettement. Les exemplaires modernes semblent des substituts de cet « oeuf de chèvre » : non ovoïdes, il s'agit simplement de perles d'un blanc laiteux, à surface brillante et large trou d'enfilage. La collection en montre deux de ce type, soudées l'une à l'autre. Enfin, n'importe quelle grosse perle blanche, soit opaline, translucide, soit — comme le dernier exemplaire de notre série — en verre blanc transparent taillé à facettes, peut remplacer aujourd'hui la perle rare, si appréciée des anciens Merina et retrouvée dans les tombes royales. [Bernard-Thierry: Perles]

Mis à jour le 2020/07/31