Entrée montafara (monta, fara)
Partie du discours nom
Explications en malgache Anaran-javamaniry, mangidy [Rajemisa 1985]
Explications en français Plante amère. Asclépiade [Abinal 1888 page 445]
 (de monta et fara : dernier ; puissants aphrodisiaques qu'on considère comme les derniers recours contre l'impuissance). Ce sont, suivant les dialectes :
¶  [Sakalava] Voacanga thouarsii Roem. & Schult.(Apocynaceae) ; écorces et graines en infusion. Les graines sont l'objet d'une exportation pour l'extraction de la tabersonine.
¶ Plus rarement, nom donné à une espèce introduite, plantée dans les jardins, Asclepias curassavica L. (Apocynaceae)
¶  [Betsimisaraka] Pandaca retusa (Lam.) Markgr. et surtout Muntafara sessilifolia (Baker) Pichon (Apocynaceae). Pichon a latinisé le nom malgache pour créer son genre monospécifique muntafara. Ces deux espèces ont des écorces riches en alcaloïdes. Ils sont en cours d'étude. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 
Nom scientifique Asclepias curassavica, Muntafara sessilifolia, Pandaca retusa, Voacanga thouarsii

Mis à jour le 2022/05/07