Entrée tsimarofy (tsy, rofy)
Partie du discours nom
Définition malgache karazam-bakana [3.1]
Traduction française Une seule perle tsimarofy », qui n'est pas malade », figure dans notre collection : ronde, en pâte non translucide, à surface grenue jaune et rouge sur fond noir. C'est l'exemplaire le plus commun, l'autre ne présentant qu'une différence de coloris, à granulations beiges ou brimes sur fond noir. [Bernard-Thierry: Perles]
Tableaux et planches Les perles malgaches
Citations 

Entrée tsimarofy (tsy, rofy)
Partie du discours nom
Traduction française  [Betsileo] (de marofy : indisposé, malade). Allusion aux grandes vertus médicinales qu'on lui prête. Lathraeocarpus sp. (Rubiaceae). Plante à port de bruyère des sommets rocheux, rocailles humides, pelouses à xérophytes. Sa décoction est administrée surtout aux jeunes enfants comme odi-tambavy c'est-à-dire contre les maladies de la malnutrition au moment du sevrage. Mais on tend à en faire une sorte de panacée. Identifié depuis à Lathraeocarpa acicularis Bremek. (Rubiaceae). Espèce des sommets rocailleux, à feuilles très réduites, coriaces. On la confond souvent avec Myrothamnus moschatus (Baill.) Baill., mais cette dernière est très parfumée, alors que lathraeocarpa est sans odeur notable. Les recherches d'alcaloïdes ont été négatives. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 
Nom scientifique Lathraeocarpa acicularis, Myrothamnus moschatus

Mis à jour le 2020/07/31