Entrée tsantsambaitra
Partie du discours nom
Explications en malgache  [Rajemisa 1985] Anaran' ahitra (Helichrysum)
Explications en français  [Boiteau 1997] Orthographe retenue par Malzac, Descheemaeker, etc. (déformation de tsantsambahitra) (de tsantsana : qu'elles sont l'abri habituel des épiphigères et autres Insectes stridulateurs). Suivants les dialectes, on nomme ainsi plusieurs helichrysum (Asteraceae).
¶  [Merina] Helichrysum emirnense DC. (Asteraceae) Plante de haute réputation médicinale. On s'en servait surtout pour un onguent célèbre qu'on appliquait sur les adénites fistuleuses, appelé en malgache odi-boiboika. Les feuilles fraîches mâchées étaient appliquées sur les blessures comme antibiotique et cicatrisant (odi-maratra). C'était aussi un odi-fanampenana-ra, c'est-à-dire un styptique, arrêtant les petites hémorragies. L'infusion était administrée dans la grippe et les affections des voies respiratoires. Voir aussi tsatsambahitra.
¶  [Betsileo] Helichrysum cordifolium DC. (Asteraceae) Détermination de Boiteau d'après la photo de Descheemaeker. D'après cet auteur, il faut distinguer cette plante herbacée d'un arbuste qu'on désigne sous le même nom dans la zone forestière. Mêmes emplois qu'en Imerina.
¶ D'autres espèces d' helichrysum sont également désignées sous ce nom, bien que moins fréquemment.
Vocabulaire 
Nom scientifique Helichrysum cordifolium, Helichrysum emirnense
Exemples  [Callet: Tantara, page 126] tsantsambaitra, tsakoina malemy, dia apetaka ny vavafery maratra, sitrana fa maty ila ny ozatra.

Entrée tsantsambaitra
Partie du discours nom
Explications en français  [Boiteau 1997] [Betsileo, Tanala] (paraît venir de sambatra : heureux, chanceux). Relevé par Descheemaeker pour un arbuste qu'il pense être un mussaenda (Rubiaceae). Liste dactylographiée de 1977. Encore appelé voatsapanjaitra . Fruit comestible. Mussaenda arcuata Lam. ex. Poir. (Rubiaceae). On l'emploi dans le traitement d'une maladie appelée ralava
Vocabulaire 
Nom scientifique Mussaenda arcuata

Mis à jour le 2022/06/01