Index

Proverbes : mondry

Proverbe 1Aza manao boka mihalo-poza, ka manosika azy hiverina. [Cousins 1885 #422]
Boka mihalo-poza : manosika azy hiverina. [Rinara 1974]
Boka mihalo-poza, manosika azy ho lalina. [Veyrières 1913 #1965]
Boka mihalo-poza : mipaka ihany fa tsy mitondra. [Houlder 1895 #2013, Rinara 1974 #918]
Boka mihalo-poza : mitoto azy ho mafy. [Rinara 1974]
Boka nihalo-poza: nipaka ihany, fa manosika azy hiverina. [Cousins 1885]
Boka nihalo-poza : nipaka ihany fa nanosika azy hiverina. [Veyrières 1913 #1988]
Boka nihalo-poza : nipaka ihany fa tsy nitondra. [Veyrières 1913 #1988, Cousins 1885]
Halo-pozan' ilay boka, ka nanosika azy ho lalina. [Veyrières 1913 #1997]
Halo-pozan' Ilaimondry, ka manasika azy hivarina ihany. [Houlder 1895 #2012]
Manao halo-pozan' ny mondry izy, ka mitoto azy ho mafy. [Veyrières 1913]
Traduction françaiseLa pêche aux crabes de celui qui n' a plus de doigts (un lépreux): il ne fait que les pousser plus au fond de leur trou (parce qu' il ne peut le saisir). [Houlder 1895]
Lépreux pêcheur de crabe: il les enfonce plus profondément au lieu de les prendre. [Veyrières 1913]
Lépreux pêcheur de crabes : il les enfonce plus profondément au lieu de les prendre. [Veyrières 1913 #1965]
Lépreux qui est allé à la pêche des crabes : il les a touchés mais au lieu de les ramener il les a poussés dans leurs trous. [Veyrières 1913 #1988]
Lépreux qui pêche des crabes à la main : il ne fait que les enfoncer plus profondément. [Veyrières 1913 #1997]
Un lépreux cherchant à attraper un crabe dans son trou: il parvient bien à le toucher, mais non à le saisir et à le sortir. [Houlder 1895]
Interprétation françaiseSe disait de ceux qui embrouillaient les affaires qu'ils devaient arranger. [Veyrières 1913 #1965]
Se disait des gens qui, chargés d'arranger des affaires, les embrouillaient au lieu de les arranger. [Veyrières 1913 #1997]
Se disait des gens qui embrouillent les affaires qu' ils étaient chargés d' arranger. [Veyrières 1913 #1988]

Proverbe 2Boka misambo-balala : mahazo ihany fa potsitra. [Rinara 1974 #62]
Sambo--balalan' ny boka mahazo ihany fa potsitra. [Rinara 1974]
Sambo--balalan' ny mondry mahazo ihany fa potsitra. [Rinara 1974]

Proverbe 3Halo-pozan' ny mondry ka mitoto azy ho mafy. [Rinara 1974 #1255]
Halo-pozan’ ny mondry : mitoto azy ho mafy. [Cousins 1885]

Proverbe 4Halo-pozan' ny mondry : mingadona am-para-lavaka ihany fa tsy mitondra. [Rinara 1974 #1261]
Halo-pozan' ny mondry : mingadona ihany, fa tsy mitondra. [Veyrières 1913 #1998, Cousins 1885]
Traduction françaisePêche aux crabes faite par celui qui a les doigts rongés de lèpre : beaucoup de bruit mais aucun rapport. [Veyrières 1913 #1998]
Interprétation françaiseSe disait des gens qui faisaient beaucoup de bruit mais peu de besogne, et embrouillaient au lieu d' arranger. [Veyrières 1913 #1998]

Proverbe 5Sambo--balalan' ny mondry : maty am-pisamborana ihany. [Veyrières 1913 #2022, Cousins 1885]
Traduction françaiseUn homme qui a les doigts rongés par la lèpre quand il veut prendre des sauterelles, il les tue et les écrase. [Veyrières 1913 #2022]
Interprétation françaiseSe disait des grossiers et des maladroits. [Veyrières 1913 #2022]

Proverbe 6Toy ny jinja varin' ilay mondry ka ny tsy tapaka no be, ary ny tapaka indray misavorovoro. [Rinara 1974 #4291]

Proverbe 7Tsimondrimondry atao ody boka : mandrenesa ry samy mondry. [Rinara 1974 #4434, Cousins 1885]
Tsimondrimondry atao ody boka: mandrenesa, ry samy ratsy. [Cousins 1885]
Tsimondrimondry natao ody boka, ka tafahoan-tsamy ratsy. [Rinara 1974 #4435]
Tsimondrimondry natao ody boka : mandrenesa, ry samy mondry. [Veyrières 1913 #6529]
Tsimondrimondry natao ody boka : mandrenesa, ry samy ratsy. [Veyrières 1913 #6529]
Tsimondrimondry natao ody boka: tafahaon-tsamy ratsy. [Veyrières 1913 #6529, Cousins 1885 #3306]
Traduction françaisePlante tsimondrimondry qui a servi de remède au lépreux : entendez-vous, vous qui êtes vilains et rongés. [Veyrières 1913 #6529]
Interprétation françaiseSe disait d' un remède aussi mauvais que le mal, ou d' un conseiller ne valant pas mieux que celui auquel il donne des conseils. La plante tsimondrimondry doit son nom à ce quelle ressemble à une main de lépreux. [Veyrières 1913 #6529]

Index